Archives pour la catégorie Articles

Le club Science reçoit un élève sud-coréen.

Au cours de la semaine de stage deSeug Ho, des membres du Club.S étaient venus, comme à l’habitude, pour continuer leurs travaux, mais l’arrivé d’un élève doté d’une telle personnalité, nous obligea, à organiser une réunion dans la précipitation avec, de ce fait, une partie des membres du Club.S, les plus désireux de converser avec Seug Ho.

Ce fut l’occasion pour les élèves de connaître la vie des habitants de la Corée du sud, de l’opinion que pouvaient avoir ces habitants par rapport aux pays limitrophes. Surtout quand on connaît les tensions qui ont pu naître entre le Japon et la Corée au cours du temps (colonisation de la Corée par le Japon en 1905, les conflits territoriaux persistant entre le Japon et la Corée du Sud) ou simplement au niveau des goûts alimentaires des uns et des autres. Beaucoup de questions furent posées à Seug Ho, permettant de découvrir ces différences entre nos pays qui font notre richesse et notre patrimoine.

Nous avions le Candide de Voltaire dans nos locaux en quelque sorte.

La séance terminée, Seug Ho fut intronisé comme membre honoraire du Club.S par la remise de deux badges, l’un représentant le logo du club, l’autre le logo des anciens du club.

amster_2

Frédéric W.

Un élève sud-coréen en stage au lycée Pasteur.

Un appel du principal du collège Rabelais de Mons-en-Barœul nous informa  de la volonté d’un élève d’origine sud-coréenne d’effectuer son stage de découverte dans notre établissement, plus précisément au sein de notre laboratoire, afin de suivre l’implication des professeurs, du personnel de laboratoire et des membres actifs du  Club.S, dans le développement de la biodiversité et des énergies renouvelables.

En effet Seug Ho souhaitait effectuer ses études en France et se spécialiser en ingénierie au service des énergiesrenouvelables. Une fois obtenu les diplômes, Seug Horetournerait dans son pays d’origine afin de concrétiser son savoir dans la production de parc éolien, projet qui lors de notre rencontre lui tenait à cœur.

Nous accueillîmes, ce collégien qui muni de son carnet à spirale notait tout ce qui lui paraissait utile à la réalisation de son stage couplé à des notes personnelles.

Il put ainsi observer l’élaboration de notre ferme verticale, les travaux sur nos panneaux solaires et leur utilisation pour fournir l’énergie suffisante à nos cultures hors sol, nos systèmes de filtration d’eau grise, mais au-delà de tout cela, c’est un échange qui se créa entre ce petit sud-coréen et les membres du club.

Nous espérons avoir pu répondre aux multiples questionnements de cet élève et nous le remercions pour ces échanges. Nous remercions également sa famille et monsieur Soupez, principal du collège Rabelais de Mons-en-Barœul, pour leur sympathie et leur confiance envers notre personne.

Frédéric W.

Semaine de la solidarité internationale 2013

Notre club est riche d’avoir en son sein diverses volontés .Et une des voies  nous porte vers cet événement qui est organisé par la mairie de Lille (événement national également). Notre implication fut dans la préparation de quatre courts métrages sur le thème de l’année qui était l’ « Eau ».

Nous nous sommes inscrits avec humilité à cet événement. En effet ce soir-là à l’hybride, nous étions avec des associations qui ont une application directe avec des pays étrangers et des actions concrètes, comme l’installation de puits ou d’infrastructure pour recueillir de l’eau. Mais la jeunesse de nos membres n’en fait pas des êtres sans pensée ni sans idées. C’est autour de la création de ces petits films que leur imagination, non dénuée d’une certaine critique, s’exerça. Nous avons le premier qui souligne le marchandage de l’eau via un film publicitaire, l’autre regrettant un langage scientifique pouvant nuire à l’obtention d’une opinion public claire, le troisième « Océron » et le quatrième « Umbrella » se sont voulus comme un reflet de notre société dans …. .l’eau, pardi !

Remerciements à Samuel et Pierre pour les C-M,  à Virginie et Céline du bureau des relations internationales de la mairie de Lille pour leur soutien et à l’Hybride (surtout Mélanie), lieu magique, pour nous avoir reçus.

Frédéric W.

Semaine2013-1

Semaine2013-2

Semaine2013-3

Semaine2013-4

Club science et la séance photo.

Le jour où nous devions recevoir monsieur Julien SYLVESTRE photographe pour le magasine Lille-Mag était arrivé. Nous avions porté un certain soin au laboratoire de S.V.T, endroit ou devait se passer la séance photo. et réuni les élèves désireux de partager ce moment de création avec nous (nom de code : bouture en labo bouillonnant). Une fois le matériel photographique installé, julien nous fit part de ses suggestions concernant l’angle de prise de vue, la disposition des personnes, la dynamique qu’il voulait donner à la photo. Certains de nos élèves étant déjà du « métier » en firent d’autres et c’est sur un compromis obtenu sans grande discussions, que nous nous fîmes « tirer le portrait » pour faire partie du dossier sur les défis du développement durable qui aller être publier pour le mois d’Avril 2013.

Ainsi ce moment de travail passa en fin de compte très vite et pour le résultat je vous laisse seul juge.

Ps : Nous avons réalisé en parallèle un « making off » de la séance dont voici quelque photo cliquer ici

Ps 2 : Nous avons de plus pour vous une photo bonus cliquer ici

Club science et conférence, dans le cadre de la semaine du développement durable 2013.

Organiser une conférence, le mot d’ordre était lancé.

Nous voulions sensibiliser le public au problème lié à un développement constant de notre ville, que ce soit pour le maintien de la biodiversité ou sur le travail de restauration de la nature à Lille.

Pour ce faire nous avons invité monsieur Yves PIQUOT, maitre de conférence en biologie de la conservation, animateur de groupement d’intérêt scientifique « biodiversité en Nord Pas de Calais et responsable du M2 Pro. « gestion de la biodiversité et des écosystèmes »à l’université de Lille 1 à Villeneuve d’Ascq et monsieur Yohan TISON, écologue à la direction des parcs et jardins de la ville de Lille.

De plus nous souhaitions informer le public par un état des lieux dans l’académie des établissements en démarche de développement durable ainsi que des démarches concrètes qui se font actuellement par l’aménagement de quartiers lillois dans le projet de développement durable. Pour parler de ces deux thèmes nous avons invité monsieur Jean-Marc MOULLET IA IPR du ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative et monsieur David CAMPAGNE professeur agrégé en science de la vie et de Terre au lycée Louis PASTEUR qui par leurs responsabilités ou leurs implications étaient à même de nous répondre.

Le jeudi 4 Avril 13 arriva, nous étions tous impatient de savoir si les sujets de nos conférences allaient intéresser du monde et si oui dans quel mesure ?

Autrement dit quel part d’élèves ou de parents d’élèves ou de professeurs viendraient écouter nos conférences ? Nous avions une capacité de 90 personnes dans la salle polyvalente de notre lycée, sera-t-elle suffisante ou non ?

Et c’est avec une certaine joie que nous vîmes mademoiselle Domitille R, porte-parole du club science faire son discours inaugural devant une salle comble. Il y avait présents des élèves de collège, des professeurs de différent établissements, des représentants de la municipalité ainsi que des élèves de l’établissement bien sur.

La première partie de l’après midi se termina sur « un gouter Bio » offert par la direction du développement durable de la ville. Nous pûmes alors converser avec les intervenants et entre nous sur les informations qui nous avaient été communiquées. Malheureusement une coupure de courant couvrant le quartier nous priva de la deuxième partie de la conférence à l’instant même où celle ci allait commencer.

Ainsi au terme de cette journée nous pouvons dire que la conférence organisée par le club science du lycée Louis PASTEUR dans le cadre de la semaine du développement durable fut à la hauteur de ces ambitions. Une entreprise telle que celle-ci ne se fait pas seul, autour des élèves il y a les conférenciers, les professeurs qu’ils soient de l’établissement ou non, la direction du développement durable, en   particulier Madame BECKARY, la MRES, le pôle administratif, monsieur KERMEN proviseur et madame ROUSSEL proviseur adjoint du lycée, un grand merci pour leurs aides.

pour des photographies cliquer ici

Club science et la conférence de presse.

Les projets portés au sein du clubscience prennent principalement trois voies de développement à lors actuelle.

C’est-à-dire

–       Le développement de la biodiversité au sein de notre lycée.

–       La réalisation d’une toiture végétale.

–       La construction d’une serre mobile à fin de reconquête du  végétal sur le bitume.

(Nous développerons ces différents points dans d’autres articles à venir.)

Dans la continuité des projets que nous voulons réaliser dans un futur proche, il nous est apparu souhaitable après débat d’organiser une conférence dans le cadre de la semaine du développement durable afin d’informer les pouvoirs locaux mais aussi les établissements proches de notre démarche. Nous avons de ce fait contacté la Maire de Lille, qui nous a permis d’insérer notre action dans toutes celles déjà présentes. Devant l’implication des élèves pour ce projet et au vue de l’émulation déjà existante au club science, le lycée se trouva être l’endroit adéquat pour devenir le lieu ou allait être organisée la conférence de presse qui marqua le début de la semaine du développement durable.

Ainsi cet événement se déroula le mercredi 27 mars 2013 en présence de monsieur Pierre de SAINTIGNON, premier adjoint au maire et délégué au développement durable, qui prit de son temps pour écouter et voir les réalisations des élèves, nous l’en remercions ici.

Club science et réunion d’élèves.

Après deux années d’existence, nous avions le souci de resté en contact avec  les promotions passées. En effet, il est habituel de voir quelques anciens élèves venir rencontrer leurs professeurs et passer de ce fait dans le laboratoire nous donner un bonjour, mais trop tôt dans leurs nouveaux statuts d’étudiants, malheureusement, pour qu’ils aient un recul suffisant, d’une part sur leurs années passés dans notre établissement et d’autre part sur leurs orientations post bac.

Nous avons voulu par l’organisation d’une réunion d’anciens élèves revoir dans un premier temps ceux qui avaient contribué d’une façon ou d’une autre aux projets portés par notre Club Science (voir l’article « pour des projets porteurs de sens »). Ensuite les professeurs désiraient avoir un retour sur les conseils qu’ils avaient pu prodiguer sur leurs orientations, et enfin les élèves souhaitaient quant à eux, leur poser des questions afin de répondre aux appréhensions qui pouvaient les saisir dans le cas où ils décideraient de suivre la même voie que nos jeunes étudiants.

Nous réussîmes à mobiliser une dizaines d’anciens élèves, qui étaient soit en classe préparatoire aux grandes écoles, dans différents établissements, soit à la faculté de médecine. Nous les remercions ici de leur venue car bien souvent le weekend est l’occasion pour eux de retrouvé leurs familles ou d’approfondir leurs connaissances acquises durant la semaine. De plus, ce samedi 26 janvier 13, la neige avait décidé de tomber par rafale et la température fut des plus basses.

Les élèves au sein de Club Science, lors de la réalisation de leurs travaux, se croisent, s’entraident, ou tout simplement prennent des nouvelles de l’avancée d’autres projets et nous pensions qu’une rencontre permettrait aux anciens élèves de ne pas être coupés de la suite que nous donnons à leurs actions.

Ainsi le baccalauréat vient terminer les années du lycée et ouvrira une vie d’étudiant sans pour autant rompre les liens qui ont pu être tissés que ce soit au sein du club ou au sein d’une classe.

Club Science et café philo.

Cette année scolaire (2012/2013), les membres du Club Science ont décidé de dépasser le concret de leurs réalisations pour aller explorer le monde des idées.

Nous nous sommes tournés pour ce fait tout naturellement vers les professeurs de philosophie de notre établissement et ce fut madame BOZZELI qui accepta notre projet d’organiser une réunion non seulement avec les membres du Club Science, mais également  avec des élèves et des professeurs du lycée tous niveaux et toutes disciplines confondues.

En effet il nous paraissait évident qu’une pluralité de personnes, aux sensibilités et aux compétences différentes, ne pouvait qu’enrichir notre débat. Le premier sujet fut « l’Homme et la Nature : la philosophie des Alchimistes » et il eut lieu au foyer socio-éducatif de notre établissement. Ce lieu fut mis à notre disposition pour notre débat, le vendredi convenu de 16 h 30 à 18 h 30, et nous tenions à remercier ici madame PAYEN, C.P.E, du lycée pour nous avoir prêté les lieux ainsi que madame LEMAIRE, agent d’accueil pour nous avoir permis de dépasser l’horaire de fin.

Devant le succès de ce débat citoyen, une deuxième séance fut organisée sous le mystérieux intitulé « un grain de folie chez les lapins » ou cette fois le débat fut Co-animé par madame BOZZELI et monsieur TOLLOT professeur agrégé de Mathématiques. Le thème fut plus scientifique puisque ce soir-là, (toujours un vendredi et toujours au même horaire) la Nature fut observée par le prisme de Léonardo FIBONACCI, mathématicien Italien du treizième siècle. Nous dûmes, l’heure arrivée, et même dépassée, écourter le débat qui suivit, aussi riche d’interventions et de questionnements qu’il fut. Le débat ayant pris de nouvelles pistes suite à l’intervention de professeurs de sciences de la Vie et de Terre.

Ainsi le Club Science souhaite explorer de nouvelles voies. Ces réunions nous ont permis de nous interroger sur le rapport qu’entretient l’Homme avec la Nature, de rencontrer des élèves que nous ne voyons pas dans le cadre de notre travail habituel et de rencontrer des professeurs de différentes disciplines qui ont pris sur leur temps pour venir écoute

Ce projet, nous l’espérons en notre nom propre sera reconduit dans le futur, si les élèves du Club Science le souhaitent.

Mur végétal

Durant l’année scolaire 2011-2012 un mur végétal intérieur a été réalisé par les élèves du club scientifique du lycée.Cette décision a été prise lors de la première réunion du club fin septembre 2011.

Elle fut motivée par la réalisation réussie d’un premier mur végétal au sein même du laboratoire de science de la vie et de la terre.

Ce premier projet fut réalisé dans le cadre d’un travail personnalisé encadré par des élèves de première scientifique. Cette réalisation permettait d’une part une approche du concept  de la ferme verticale et d’autre part un support concret de réflexion sur l’amélioration de la qualité de l’air de notre laboratoire en incorporant au mur végétal des plantes dépolluantes.

Cette réalisation reçut le prix de la créativité au challenge TPE 2011 de l’Institut Catholique des Arts et Métiers de Lille.

Forts de ce succès à la fois technique et artistique, les élèves du club scientifiques décidèrent de se servir du savoir acquis pour créer à nouveau un mur végétal mais cette fois-ci au niveau de l’entrée des élèves, afin de faire profiter des qualités inhérentes du mur à un public plus large et relevant le nouveau défi technique qui les amenait à fabriquer un mur à une plus grande échelle et dans des conditions toutes différentes du premier.

Une demande d’autorisation a été formulée à monsieur Kermen proviseur du lycée, qui a répondu favorablement.  Puis les démarches auprès de la région Nord Pas-de-Calais, responsable des murs, ainsi qu’une demande de financement ont été formulées.

Une équipe mobile d’ouvriers professionnels a monté la structure bois servant à recevoir le mur végétal.

Les élèves ont par la suite réalisé le mur végétal en essayant de mettre en place des plantes fleuries avec des plantes dépolluantes.

Un des défis fut la préservation du mur végétal durant la période des vacances d’été, en effet l’établissement fermant ses portes pendant cinq semaines il nous fallait assurer son irrigation via une réserve d’eau. Et c’est avec succès (voir la photo numéro 5) que nous réussîmes cette épreuve.

Photo 1 : futur emplacement du mur végétal.
Photo 1 : futur emplacement du mur végétal.
Photo 2 : emplacement après la pose de la structure bois.
Photo 2 : emplacement après la pose de la structure bois.
Photo 3 : pose de film protecteur ainsi que de l’aquanape.
Photo 3 : pose de film protecteur ainsi que de l’aquanape.
Photo 4 : mur fini avant la période des vacances d’été.
Photo 4 : mur fini avant la période des vacances d’été.
Photo 5 : mur végétal au 23 août 2012.
Photo 5 : mur végétal au 23 août 2012.

 

Nous savons maintenant que le mur peut avoir une autonomie de cinq semaines  et qui plus est en été.

Futur : mettre en place des boutures pour compléter les espaces vides.

« Pour des projets porteurs de sens »

Bienvenue dans notre Univers.

Pour nous après les premières réunions, les projets arrivent souvent sous cette forme.

Bancs pour le Lycée
Bancs pour le Lycée

Mais après un travail de documentation ainsi qu’une réflexion plus approfondie nous arrivons à ceci.

Capture

Comme vous le montre le schéma, les décisions prises au sein du club de sciences, ne sont pas sans ambition. Ces décisions montrent non seulement l’investissement sur le long terme de nos élèves mais une demande d’écocitoyenneté faite à notre encontre par les élèves. Ces défis nous nous devons de les réaliser.

Voici un bref descriptif de nos principaux objectifs.

Ferme verticale.

Descriptif de l’action.

L’agriculture verticale s’incorpore dans une filière courte de distribution de produit alimentaire. Par une maitrise de systèmes hydroponique ou aéroponique nous espérons produire des légumes de qualité à bas cout énergétique. Pour ce projet nous voulons travailler sur de nouvelle source d’énergie comme par exemple la méthanisation ou l’énergie solaire. Ou une ferme container. Nous pourrions en rendant ce container mobile, le déposer dans des quartiers qui sont dépourvues d’un espace vert cultivable.

Toiture végétalisée.

Descriptif de l’action

Dans le cadre du développement de la biodiversité dans l’établissement  et au sein de la ville de Lille, nous souhaitons recouvrir d’un substrat végétalisé un toit plat du lycée.

Cette demande concerne, non seulement les professeurs  de sciences et le personnel affilié mais également et avant tout les élèves qui ont émis le désir de voir leur lycée s’impliquer davantage dans une protection de la biodiversité et de l’environnement en milieu urbain.

Cette demande s’étant fait davantage sentir au cœur même du club scientifique. De plus nous souhaitons travailler sur le problème que représentent les ilots de chaleurs dans une ville comme la nôtre.

Avantages.

La mise en place de ces terrasses et toitures plantées présente un certain nombre d’avantages :

  • Intérêt  écologique : fixation des pollens et des poussières atmosphériques
  • Impact technique : protection de l’étanchéité du bâtiment et du rayonnement thermique solaire. Protection contre les chocs thermiques (jour/nuit). Inertie thermique permettant de réaliser d’importantes  économies d’énergie.
  • Impact social : les toitures végétalisées contribuent à rendre la ville moins stressante.

Mur végétal extérieur.

Descriptif de l’action

Dans la recherche de l’augmentation de l’albédo, qui est le rapport de la quantité de lumière réfléchie par un objet sur la quantité de lumière qu’il reçoit, un mur végétal contribue à la régulation de la température ainsi que de l’humidité. De plus les végétaux captent les poussières et les polluants atmosphériques.

En effet les matériaux de construction utilisés actuellement absorbent beaucoup de chaleur, celle ci est ensuite renvoyée dans l’air, surtout la nuit. Nous souhaitons embellir notre milieu, réduisant le stress et réduisant les couts de consommation d’énergie.

Station Météo.

Descriptif de l’action.

La ville est un écosystème complexe. En effet plusieurs paramètres climatiques sont modifiés localement tel que la vitesse du vent la température ou encore l’humidité. Des stations météos mises à différents endroits pourraient nous aider à établir un diagramme de ces paramètres autour de notre lycée.

Aménagement de l’espace libre du lycée Pasteur.

Descriptif de l’action.

Dans un espace protégé depuis cinquante ans, nous voudrions installer des nichoirs, des pièges contre les frelons asiatiques pour protéger nos ruches. Installer des bancs en bois entourant nos arbres.

Zone humide.

Descriptif de l’action.

Ici nous souhaitons créer une zone humide afin de permettre à la faune et la flore locale de se développer.  Les informations récoltées pourront donner lieu à des échanges avec le vétérinaire du zoo de Lille par exemple pour une meilleure compréhension des phénomènes de peuplement observé.